De Louis XIII à la mort de Mazarin (1610-1661)

À la suite de l’affaire du Béarn (1620), les protestants, sous la conduite d’Henri de Rohan, se révoltent contre Louis XIII. Après leur défaite, ils perdent leurs assemblées politiques et leurs places de sûreté : ils ne dépendent plus alors que du bon vouloir du roi.

Après la paix d’Alès, Richelieu tente de réintégrer les protestants dans l’Église catholique. Sous le ministère de Mazarin, les impératifs de politique étrangère et la loyauté des protestants pendant la Fronde leur valent une période d’accalmie.

Commencer le parcours

Commencer le parcours