Sainte-Croix-de-Caderle (Gard)

Une chapelle romane primitive devenue prieuré en 1420 sert au culte protestant dès le XVIe siècle.

Une histoire troublée

  • Temple de Sainte-Croix-de-Caderle (Gard)
    Temple de Sainte-Croix-de-Caderle (Gard) © O. d'Haussonville

Les vicissitudes des guerres religieuses des XVIe et XVIIe siècles lui vaudront successivement pillages, destructions et reconstructions. À la Révocation, elle est restituée au culte catholique. En 1702, elle est incendiée par les Camisards.

En 1704, la garnison des dragons du roi occupe le village, pour convertir par la terreur les huguenots. Ils y restent jusqu’en 1711.

L’église est épargnée, mais un grenier est élevé au-dessus de la porte d’entrée, le clocher est supprimé, les chapelles surélevées.

À la Révolution, l’édifice est dédié au culte de la Raison.

En 1802, la chapelle est remise aux protestants.

Sainte-Croix-de-Caderle (Gard)

Sainte-Croix-de-Caderle

Itinéraire vers ce lieu

Bibliographie

  • Livres
    • DUBIEF Henri et POUJOL Jacques, La France protestante, Histoire et Lieux de mémoire, Max Chaleil éditeur, Montpellier, 1992, rééd. 2006, p. 450
    • LAURENT René, Promenade à travers les temples de France, Les Presses du Languedoc, Millau, 1996, p. 520
    • REYMOND Bernard, L’architecture religieuse des protestants, Labor et Fides, Genève, 1996

Notices associées

Au hasard des notices