Pierre Maury (1890-1956)

Le pasteur Pierre Maury a été une des personnalités marquantes du protestantisme français dans la première moitié du XXe siècle.

Homme chaleureux au sein de la « Fédé », ami et traducteur de Karl Barth, il a contribué à faire connaître sa théologie et, à partir de là, a été le « maître à penser » de toute une génération de jeunes pasteurs.

Études, premiers engagements

  • Pasteur Pierre Maury (1890-1956)
    Pasteur Pierre Maury (1890-1956) © Fédération Protestante de France

Né en 1890, Pierre Maury est le fils de Léon Maury doyen de la faculté de théologie protestante de Montauban. Après avoir obtenu une licence de philosophie en Sorbonne, et fait un séjour à Berlin pour s’initier à la philosophie allemande, il entreprend en 1910 ses études de théologie à Montauban. Mobilisé en 1914 comme agent de liaison l’expérience de la guerre le marque profondément.

La « Fédé » et la rencontre avec Visser't Hooft

  • W.A. Visser't'hooft (1900-1985) et M. Bea
    W.A. Visser't'hooft (1900-1985) et M. Bea © Fédération Protestante de France

Après l’armistice, il est nommé secrétaire général de la Fédération Française des Associations Chrétiennes d’Étudiants, poste qu’il occupera de 1919 à 1925. En 1925, il est nommé pasteur de la paroisse réformée de Ferney-Voltaire. Il se lie à ce moment-là avec le pasteur Visser’t Hooft (1900-1985) de l’Église réformée des Pays-Bas, qui est secrétaire général de la Fédération Universelle des Associations Chrétiennes d’Étudiants à Genève. C’est au sein de cette même association qu’il rejoindra en 1929, le pasteur Visser’t Hooft pour une durée de 5 ans.

En 1930 il prend la direction de la revue Foi et Vie qui conjugue l’expression de la culture religieuse d’inspiration protestante et l’attention aux problèmes de société.

L'ami et l'initiateur de Karl Barth

  • Karl Barth et Pierre Maury
    Karl Barth et Pierre Maury © Collection Privée

Mais la contribution majeure de Pierre Maury au protestantisme français à partir des années 1930 est le renouvellement qu’il apporte à la théologie réformée par la découverte de l’œuvre de Karl Barth (1886-1968) le grand théologien suisse dont il sera l’ami et le traducteur. La publication de l’ouvrage de Barth : Parole de Dieu, Parole humaine, en 1933 fut un événement dans le milieu des théologiens protestants.

Maury participe ensuite à la traduction de plusieurs œuvres de Karl Barth et dans ses articles, ses conférences, ses cours – Pierre Maury sera à partir de 1943 professeur de dogmatique à la Faculté de Théologie protestante de Paris – il n’a cessé de transmettre la substance de l’enseignement barthien. Ceci aura sur toute une génération de jeunes pasteurs français des répercussions encore sensibles aujourd’hui.

Le pasteur de Passy

En 1934, il rejoint le pasteur Marc Bœgner à la paroisse réformée de Passy-Annonciation à Paris, dont il sera lui aussi le pasteur jusqu’à sa mort en 1956.

De juin 1940 à mars 1943, Marc Bœgner se trouvant en zone libre du fait de ses responsabilités à la tête de la Fédération Protestante, Pierre Maury reste seul pasteur de la paroisse.

Il devient Président du Conseil National de l’Église Réformée de France en 1950. Il le sera jusqu’en 1953. Il est également membre du Conseil Œcuménique des Églises.

Pierre Maury a publié plusieurs ouvrages de théologie dont trois histoires spirituelles  : Saint-Augustin, Luther, Pascal Cahiers de Foi et Vie – Labor et Fidès – Paris, 1930.

Son fils Jacques Maury, né en 1920, lui aussi pasteur, a été Président du Conseil National de l’Église Réformée de France (E.R.F.) de 1968 à 1977, et Président de la Fédération Protestante de France de 1977 à 1987.

Bibliographie

  • Livres
    • SMYTH-FLORENTIN Françoise, Pierre Maury – Prédicateur d’Evangile, Labor et Fidès, Paris, 2009

Notices associées

Parcours associés

Au hasard des notices

p
u
b
l
i
c
i
t
e