Palais de la femme

Cet « hôtel social » appartient à l’Armée du Salut.

Construit en 1912 sur l’emplacement du couvent des Filles de la Croix, il a eu diverses affectations. Le couvent avait été construit en 1641 sur un terrain de 42 hectares. Plusieurs personnalités y furent inhumées dont, peut-être, Cyrano de Bergerac. Les religieuses furent expulsées en 1792.

  • Palais de la femme
    Palais de la femme © Thibault Godin
  • Palais de la femme © Thibault Godin

Le bâtiment acheté par les Domaines fut successivement bâtiment pour le fourrage, atelier de pompes funèbres et même prison. Il fut finalement démoli en 1906.

En 1912, la « Fondation des Maisons ouvrières » y construisit un hôtel populaire de 143 chambres, qui servit d’hôpital pendant la guerre de 1914- 1918.

En 1926 il fut acheté par Achille Peyron, Général de l’Armée

du Salut, qui le transforma en lieu d’accueil pour des femmes seules et en grande difficulté.

Depuis 2009, devenu « Centre d’Hébergement et de Stabilisation », il a encore affiné sa mission.

Le quartier général de l’Armée du Salut en France est situé 60 rue des Frères Flaviens, dans le vingtième arrondissement de Paris. La structure française, interdite sous l’occupation allemande, renaît après-guerre.

Elle s’est scindée en deux : La Congrégation de l’Armée du Salut qui dispose de 25 postes d’évangélisation dans toute la France, et la Fondation de l’Armée du Salut qui compte plus de 120 établissements et services d’action sociale en France.

L’Armée du Salut est née en pleine révolution industrielle. Elle est fondée en 1878 par le pasteur anglais William Booth choqué par le spectacle des foules ouvrières qui s’entassaient dans les quartiers pauvres de l’est londonien. Pour lui le progrès social, politique et économique doit découler d’une profonde transformation intérieure de l’homme réconcilié avec lui-même par la puissance de l’Évangile. Mais William Booth sait aussi qu’avant de parler à quelqu’un du Royaume des Cieux il faut pouvoir lui proposer des conditions de vie décentes sur terre. C’est l’origine de la devise devenue populaire : « Soupe, Savon, Salut».

William Booth s’inspire du modèle militaire pour regrouper et mettre à l’œuvre les nombreux convertis qui le suivent. Son organisation aura donc une hiérarchie, une discipline, un uniforme, des règlements. Cette méthode fait preuve de son efficacité.

Aujourd’hui l’Armée du Salut est une structure internationale implantée dans 120 pays et rassemble 2,5 millions de salutistes à travers le monde. Elle intervient partout où la nécessité l’exige et où son aide est acceptée. Le quartier général international est basé à Londres, sous l’autorité d’un Général qui coordonne l’action au niveau mondial.

 

Palais de la femme

94 Rue de Charonne, 75011 Paris, France

Itinéraire vers ce lieu

Avancement dans le parcours

Parcours associés

Au hasard des notices