Les seize provinces synodales (1660)

Les Églises réformées sont regroupées selon le cadre géographique des provinces du royaume. Les communautés réformées sont principalement urbaines, mais il existe d’importantes implantations rurales dans le Midi et sur la façade atlantique.

Une organisation par province

  • Délimitations des provinces et des colloques réformés en 1660
    Délimitations des provinces et des colloques réformés en 1660 © Musée Virtuel du Protestantisme

Depuis la fin de l’indépendance du Béarn (1620), les Églises réformées du royaume de France sont organisées dans le cadre de 16 provinces.

Pour chaque province dans ses frontières de 1620 (sans Sedan, ni Metz, ni l’Alsace, ni le pays de Montbéliard) sont indiqués le nombre d’Églises et une estimation de la population réformée vers 1660.

Les provinces du Nord

Les six provinces du Nord ne comportent qu’une faible population réformée : 135 000 fidèles dans 171 Églises. La moitié de cette population est urbaine.

  • Ile-de-France, Picardie, Champagne, Metz

Cette grande province compte seulement 51 000 réformés pour 47 Églises. Les communautés les plus importantes sont à Paris (12 000), Meaux, Nanteuil (3 000), Calais, Alberville, Saint-Quentin.

  • Normandie

Cette province compte 42 000 réformés pour 43 Églises, dont les plus importantes sont Dieppe, Le Havre, Rouen, Caen, Bolbec. Il existe aussi d’assez nombreuses églises de fief, c’est-à-dire sous juridiction seigneuriale.

  • Bretagne

Cette province ne compte que 3 500 réformés dans 11 Églises dont Nantes, Rennes et Vitré ainsi que quelques Églises de fief.

  • Anjou, Maine, Touraine

Cette province compte 10 200 réformés dans 21 Églises dont celles de Tours, Saumur et Loudun. Elle compte aussi quelques lieux de culte de fief.

  • Orléanais, Berry

Cette province compte 11 500 réformés dans 23 Églises dont celles de Blois, Mer, Châtillon, La Charité, Henrichemont.

  • Bourgogne

Cette province compte 17 000 réformés, dans 26 Églises dont celles de Lyon et de quelques groupes isolés en Auvergne, Châlonnais, Dijonnais. Le pays de Gex, près de Genève, compte des communautés importantes.

Les provinces de l'Atlantique

Les quatre provinces atlantiques comportent une population réformée essentiellement rurale de 293 000 fidèles dans 227 Églises.

  • Poitou

Cette province comporte une forte densité protestante avec 77 500 réformés dans 49 Églises dont celles de Niort (la plus importante), Poitiers, Châtellerault, Thouars. L’Est de la Vendée et le Sud des Deux-Sèvres comportent de nombreuses Églises de fief.

  • Saintonge, Aunis, Angoumois

Cette province comporte 93 500 réformés dans 60 Églises, dont celles de la Rochelle et de Cognac et de nombreuses Églises de bourgades.

  • Basse-Guyenne

C’est cette province qui comporte le plus de protestants, avec 97 000 réformés dans 72 Églises dont celles de Bordeaux, Sainte-Foy, Bergerac, Clairac et Nérac et autour de ces villes.

  • Béarn

Cette petite province, dont la population protestante a beaucoup baissé depuis le rattachement du Béarn à la Couronne, compte encore 25 000 réformés dans 46 Églises,dont celles de Nay-Pontacq, Pau, la vallée d’Osse et Oloron, Salies et surtout Orthez.

Les provinces du Midi

Les six provinces du Midi regroupent près de la moitié des protestants réformés du royaume : 369 000 avec 298 Églises.

  • Haut-Languedoc, Haute-Guyenne

Cette province compte 80 000 réformés dans 64 Églises, dont celles de Montauban, Millau, Castres et sa région, Foix, Mazamet et Revel.

  • Bas- Languedoc

Cette province compte 81 000 réformés dans 63 Églises dont celles de Montpellier et de Nîmes (1 200 protestants). La population est majoritairement protestante dans le Vaunage, la Vistrenque et l’Uzège.

  • Cévennes

Cette province compte 74 000 réformés dans 59 Églises, dont celles d’Alès, de Sauve et de la haute vallée du Tarn.

  • Vivarais

Cette province compte 48 000 réformés dans 29 Églises, dont celle d’Annonay. Les communautés protestantes très majoritairement rurales sont assez denses autour de la vallée de l’Eyrieux, sur les plateaux du Velay et dans les Boutières.

  • Provence

Cette province compte 8 000 réformés, surtout ruraux, dans 12 Églises, dont celles de Manosque, Riez, Eyguières et le Luc. Un groupe vaudois est présent dans la vallée de la Durance (Mérindol, Lourmarin, Cabrières). Il y a très peu de protestants à Marseille.

  • Dauphiné

Cette province compte 78 000 réformés dans 71 Églises dont celles de la principauté d’Orange, de Montélimar, de Dieulefit et de Grenoble. Les communautés protestantes sont présentes dans la basse vallée de la Drôme, le Diois, la vallée du Drac, et dans les confins vaudois entre la France et l’Italie.

Bibliographie

  • Articles
    • CHAREYRE Philippe, « Démographie et minorités protestantes », Bulletin de la SHPF, SHPF, Paris, octobre-novembre 2000, p. 867-889

Notices associées

Au hasard des notices