Les Provinces-Unies du Midi

Une ébauche de république

Le calvinisme est porteur d’une théorie de l’État qui est appliquée pendant une vingtaine d’années dans le Midi. Il s’agit d’un système politique dans lequel le pouvoir émane de la base.

Les provinces d'une république fédérative

  • Henri 1er de Bourbon, Prince de Condé (1552-1588)
    Henri 1er de Bourbon, Prince de Condé (1552-1588) © S.H.P.F.

Une sorte d’État huguenot s’ébauche dans le Midi, ce sont les Provinces-Unies du Midi, ou Provinces de l’Union, fondées à Anduze en février 1573. Leur protecteur est Henri Ier prince de Condé puis Henri de Navarre.

Les huguenots créent ainsi une république fédérative où chaque province jouit d’une grande autonomie face au pouvoir central. L’autorité est confiée au « pays », c’est-à-dire à des États-Généraux.

L’assemblée politique qui constitue l’exécutif fédéral regroupe des députés de chaque province, elle se réunit tous les six mois, elle fait les lois, décide de la paix et la guerre et vote les impôts.

En réalité, les Provinces-Unies n’ont pas constitué une sécession dans royaume. Elles affirment n’avoir d’autre but que « la gloire de Dieu, l’avancement du règne du Christ, le bien et service de cette couronne et le commun repos de ce royaume ».

Ce système a assuré une continuité administrative et judiciaire dans le sud du royaume. Il a permis une restauration rapide de l’ordre royal sous Henri IV.

Les dirigeants des Provinces-Unies négocient avec le roi les articles de l’Édit de Nantes.

Bibliographie

  • Livres
    • GARRISSON Janine, Les protestants au XVIe siècle, Fayard, Paris, 1988
    • GARRISSON Janine, Protestants du Midi, 1559-1598, Privat, Toulouse, rééd. 1991
    • WOLFF Philippe (dir.), Histoire des Protestants en France de la Réforme à la Révolution, Privat, Toulouse, 2001

Notices associées

Au hasard des notices