Les protestants
aux différentes assemblées

L’époque révolutionnaire voit des protestants impliqués dans le déroulement des événements.

Il ne s’agit jamais pour les protestants de s’impliquer en tant qu’adhérents à leur religion. Il convient d’ailleurs de souligner que l’édit de Tolérance ne date que de 1787 et que deux années seulement n’ont pu gommer plus d’un siècle de clandestinité et d’habitude du secret.

Toutefois, l’on peut remarquer par simple constat numérique que la représentation politique aux assemblées, des membres identifiés comme protestants, est allée croissant au cours du temps.

1789 : la Constituante

  • Antoine Barnave (1761-1793). Avocat, député
    Antoine Barnave (1761-1793). Avocat, député © S.H.P.F.

Les États Généraux n’envoient que 17 députés protestants sur un total de 1200 :

  • Barnave, 28 ans, Dauphiné, Avocat au Parlement de Grenoble,
  • Boissy d’Anglas, 33 ans, Sénéchaussée d’Annonay, Avocat au Parlement de Paris,
  • Chambon-Latour, 50 ans , Sénéchaussée de Nîmes, Avocat, maire d’Uzès,
  • Couderc, 48 ans, Sénéchaussée de Lyon, Négociant,
  • De Cussy, 50 ans, Baillage de Caen, Directeur de la Monnaie,
  • Gallot, 55 ans, Sénéchaussée de Poitiers, Médecin,
  • Garesché, 51 ans, Sénéchaussée de Saintes, Négociant,
  • Lamy, 61 ans, Baillage de Caen, Négociant,
  • Mestre, 56 ans, Sénéchaussée de Libourne, Avocat à Sainte-Foy,
  • Meynier de Salinelles, 60 ans, Sénéchaussée de Nîmes, Négociant,
  • Nairac, 57 ans, Sénéchaussée de Bordeaux, Négociant,
  • Quatrefages de La Roquette, 58 ans, Sénéchaussée de Nîmes, Négociant,
  • Rabaut Saint-Étienne, 56 ans , Sénéchaussée de Nîmes, Officiellement : propriétaire foncier,
  • De Rathsamhausen, 53 ans, Haguenau-Wissembourg, Colonel,
  • Soustelle, 50 ans, Sénéchaussée de Nîmes, Avocat à Alais,
  • Turckheim, 40 ans, Strasbourg, Municipalité,
  • Voulland, 38 ans, Sénéchaussée de Nîmes, Avocat à Uzès.

Malgré leur petit nombre, l’ensemble de ces députés ne forme pas un groupe cohérent. Parmi eux, deux se font remarquer : Rabaut Saint-Etienne et Barnave.

1791 : la Législative

La disposition qui interdit aux députés de la Constituante de se représenter envoie ipso facto de nouveaux membres sur les bancs de l’Assemblée :

  • Allut, 49 ans, Gard, Négociant,
  • Cambon, 36 ans, Hérault, Négociant,
  • Delon, 38 ans, Gard, juriste,
  • Eschassériaux aîné, 41 ans, Charente inférieure, Avocat,
  • Gamon, 25 ans, Ardèche, Avocat (suppléant, siège très tard),
  • Garrau, 36 ans, Gironde, Avocat,
  • de Gasparin, 38 ans, Bouche-du-Rhône, Militaire,
  • Haussmann, 32 ans, Seine-et-Oise, Marchand de toiles,
  • Ingrand, 36 ans, Vienne, Avocat,
  • De Jaucourt, 35 ans, Seine-et-Marne, Militaire,
  • Jay, 49 ans, Gironde, Pasteur,
  • Laffon de Ladébat, 46 ans, Gironde, Agronome,
  • Alba-Lasource, 29 ans, Tarn, Pasteur,
  • Leyris-Descombes, 30 ans, Gard, Juriste,
  • Lozeran de Fressac, 39 ans, Lozère, Officier, juge de paix,
  • Ménard, 36 ans, Gard, Directoire départemental,
  • Pieyre, 37 ans, Gard, Négociant,
  • Pinet, 38 ans, Dordogne, Négociant,
  • Rühl, 55 ans, Bas-Rhin, Archiviste, directoire départemental,
  • Sers, 46 ans, Gironde, Négociant armateur,
  • Sevenne, 43 ans, Lozère, juriste,
  • Vincens-Planchut, 37 ans, Gard, Chimiste.

Avec 22 représentants dans une assemblée de 745 membres, les protestants sont plus nombreux que précédemment. Les trois députés les plus actifs sont Rühl, Cambon et Alba-Lasource. Seul ce dernier, pasteur, se déclare tel lors de la séance du 25 août 1792 et à ce titre, n’hésite pas à défendre les prêtres réfractaires.

1792 : la Convention

  • Rabaut Saint-Étienne
    Rabaut Saint-Étienne © S.H.P.F.

La Convention comprend 749 députés dont 36 sont protestants :

  • Bayle, 37 ans, Bouches-du-Rhône, Procureur-syndic départemental,
  • Bernard Saint-Affrique, 47 ans, Aveyron, Pasteur,
  • Berthezène 44 ans, Gard, Avocat,
  • Boissy d’Anglas, 37 ans, Ardèche, Constituant,
  • Cambon, 36 ans, Hérault, Législateur,
  • Chambon-Latour, 37 ans, Gard, Constituant,
  • De Cussy, 54 ans, Calvados, Constituant,
  • Dechézeaux, 33 ans, Charente inférieure, Négociant,
  • Dentzel, 38 ans, Bas-Rhin, Pasteur,
  • Dupuch, 47 ans, Guadeloupe, Notaire,
  • Ehrmann, 36 ans, Bas-Rhin, Avocat,
  • Eschassériaux aîné, 40 ans, Charente-inférieure, Législateur,
  • Eschassériaux René, 39 ans, Charente inférieure, Médecin,
  • Garrau, 37 ans, Gironde, Législateur,
  • Gamon, 26 ans, Ardèche, Législateur,
  • de Gasparin, 39 ans, Bouches-du-Rhône, Législateur,
  • Grimmer, 46 ans, Bas-Rhin, Ex-pasteur,
  • Hardy, 45 ans, Seine-Inférieure, Médecin,
  • Haussmann, 33 ans, Seine-et-Oise, Législateur,
  • Ingrand, 37 ans, Vienne, Législateur,
  • Jay, 50 ans, Gironde, Législateur,
  • Jeanbon Saint-André, 54 ans, Lot, Pasteur, capitaine de vaisseau,
  • Johannot, 45 ans, Haut-Rhin, Président directoire départemental,
  • Julien de Toulouse, 33 ans, Haute-Garonne, Pasteur,
  • Alba-Lasource, 30 ans, Tarn, Législateur,
  • Leyris-Descombes, 31 ans, Gard, Législateur,
  • Lombard-Lachaux, 49 ans, Loiret, Pasteur,
  • Marat, 50 ans, Paris, Publiciste,
  • Pelet de la Lozère, 44 ans, Lozère, Magistrat,
  • Pinet, 39 ans, Dordogne, Législateur,
  • Rabaut-Pomier, 49 ans, Gard, Pasteur,
  • Rabaut Saint-Etienne, 50 ans, Aube, Constituant,
  • Rühl, 56 ans, Bas-Rhin, Législateur,
  • Saint-Martin Valogne, 43 ans, Aveyron, Conseiller à la Cour des Comptes, Maire de Millau,
  • Servière, 44 ans, Lozère, Négociant,
  • Voulland, 42 ans, Gard, Constituant.

Certains avaient été membres des précédentes assemblées.

Ainsi Boissy d’Anglas, Chambon-Latour, de Cussy, Rabaut Saint-Etienne et Voulland avaient fait partie de la Constituante.

Cambon, Eschassériaux aîné, Gamon, Garrau, de Gasperin, Haussmann, Ingrand, Jay, Alba-Lasource, Leyris-Descombes, Pinet et Rühl avaient siégé à la Législative.

Dans ces circonstances, on n’assiste, une fois encore, à aucune cohésion politique de la part des députés de confession protestante. Certains comme Rabaut Saint-Etienne adhèrent à la Gironde ; d’autres, tels Marat ou Cambon font partie de la Montagne.

Très logiquement dans ce contexte, leur vote concernant la mort du roi est hétérogène. De même, les pasteurs députés se trouvent dans les différents groupes.

Bernard Saint-Affrique (pasteur), Boissy d’Anglas, Cussy, Déchézeaux, Hardy, Rabaut Saint-Etienne (pasteur), Saint-Martin Valogne votent contre la peine de mort.

Au contraire, sont partisans de cette sentence : Bayle, Cambon, Eschassériaux aîné, Garrau, Gasperin, Ingrand, Jay, Jeanbon Saint-André (pasteur), Julien de Toulouse (pasteur), Alba-Lasource (pasteur), Leyris-Descombes, Marat, Pinet, Servière et Voulland. Ils constituent le groupe le plus nombreux.

Entre les deux sentences, un certain nombre se prononce pour une peine intermédiaire, dilatoire. Ainsi, Berthézène, Gamon, Johannot, Lombard-Lachaux (pasteur), et Rabaut-Pomier (pasteur) sont partisans d’un sursis ou du recours au plébiscite.

Bibliographie

  • Livres
    • Liste des députés par département et par législative, de mai 1789 à mai 1889, Paris, 1889
    • ROBERT Adolphe, BOURLOTON Edgar et COUGNY Gaston, Dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889, Bourloton éditeur, Paris, 1889, Volume 5
  • Articles
    • POUJOL Jacques, « Le changement d’image des protestants pendant la Révolution », Bulletin de la SHPF, SHPF, Paris, 1989, Tome 127, p. 500-541

Notices associées

Parcours associés

Au hasard des notices