Les branches du christianisme

Apparu en Palestine au sein du judaïsme, le christianisme s’affirme progressivement dans l’Empire romain puis se diffuse dans le monde entier. Son développement s’accompagne d’une grande diversité doctrinale et rituelle : lorsque les controverses deviennent trop tranchées, elles donnent lieu à des schismes. Le christianisme se présente donc comme une religion aux branches multiples.

Naissance du christianisme

  • Chi Rho Symbol © Thinkstockphotos

Les premières communautés chrétiennes apparaissent en Palestine, après la mort de Jésus-Christ, formées de juifs qui reconnaissent en lui le Messie. Le christianisme se répand progressivement dans l’Empire romain, puis au-delà.

Fondé sur le message d’un homme transmis par les Évangiles, sur des rites (baptême, messe, communion) et sur des croyances, le christianisme traverse dès ses débuts des crises doctrinales qui le divisent profondément.

Les divisions du christianisme

Les croyances du christianisme sont l’objet de débats doctrinaux : la tenue de conciles œcuméniques a pour but de trancher ces querelles, en définissant plus précisément les dogmes et en condamnant les hérésies.

Et même lorsqu’ils partagent les mêmes croyances, les chrétiens adoptent des pratiques religieuses différentes, en fonction de leurs langues, de leurs pays, de leurs traditions.

Ces divisions sont à l’origine des trois grandes branches du christianisme : orthodoxes, catholiques et protestants. En 1054, le grand schisme d’Orient sépare les orthodoxes et les catholiques ; en 1517, la Réforme donne naissance au protestantisme.

Mais les divisions sont en réalité plus nombreuses, comme en témoigne le schéma des confessions chrétiennes. Si certaines Églises se séparent, d’autres se rapprochent au cours du temps : les Églises catholiques orientales (souvent appelées « uniates ») se sont ainsi ralliées à l’Église catholique romaine à des dates diverses ; les mouvements vaudois et hussites se sont ralliés à la Réforme protestante au début du 16e siècle…

Cette diversité du christianisme, qui subsiste aujourd’hui, est particulièrement visible au Moyen-Orient où se concentrent de nombreux sièges de patriarcats, dont beaucoup de fidèles ont fui leur terre d’origine et sont maintenant dispersés dans le monde.

Les filiations des confessions chrétiennes
Les filiations des confessions chrétiennes © Musée Virtuel du Protestantisme

Légende
A : Chrétiens d’origine nestorienne                        A’ : Catholiques d’origine nestorienne
B : Chrétiens d’origine monophysite                      B’ : Catholiques d’origine monophysite
C : Catholiques d’origine orthodoxe                      D : Catholiques antérieurs au schisme d’Orient
E : Chrétiens d’origine catholique malabare         F : Catholiques d’origine malankare         
G : Catholiques du patriarcat latin de Jérusalem

Avancement dans le parcours

Bibliographie

  • Livres
    • ARMOGATHE Jean-Robert, Histoire générale du christianisme, PUF, 2010
    • MIMOUNI Simon Claude et MARAVAL Pierre, Le christianisme des origines à Constantin, PUF, Paris, 2015

Notices associées

Parcours associés

Au hasard des notices