Le Siège de Poitiers
(juillet à septembre 1569)

Gravure de Tortorel et Perrissin

Remontant du Périgord, Coligny met le siège devant Poitiers : entourée par la Boivre et le Clain, la ville résiste victorieusement aux bombardements et aux attaques des réformés.
Le baptistère Saint-jean et la cathédrale, à peu près au centre de la ville, sont représentés de manière très stylisée, avec l’apparence d’édifices à plan centré : l’on retrouve cette convention dans de nombreuses représentations urbaines du XVIe siècle. Le château de Poitiers (maintenant disparu) est représenté en haut à droite, arborant la bannière catholique.

Sans évoquer l’échec du siège, les légendes des épisodes gravés insistent sur l’ingéniosité et le courage des assiégeants, bien pourvus en artillerie mais confrontés à la difficulté de franchissement des cours d’eau sous le feu des assiégés. Il s’agit toujours de souligner les qualités militaires et la ténacité des troupes de l’amiral de Coligny.

Le Siège de Poitiers, juillet à septembre 1569
Le Siège de Poitiers, juillet à septembre 1569 © S.H.P.F.

Avancement dans l'exposition

Au hasard des notices