Le quartier Dobrée

La famille Dobrée, protestante, se réfugia à Guernesey après la révocation. De retour en France à la fin du 18e siècle, elle s’installe à Nantes.

  • Le Musée Dobrée, Nantes
    Le Musée Dobrée, Nantes © Wikimedia Creative Commons
  • Thomas Dobrée (1781-1828) Portrait réalisé en 1807
    Thomas Dobrée (1781-1828) Portrait réalisé en 1807 © Musée Dobrée
  • BOUVIER Pierre-Louis Portrait de Thomas II Dobrée (1810-1895) réalisé en 1829
    BOUVIER Pierre-Louis Portrait de Thomas II Dobrée (1810-1895) réalisé en 1829 © Musée Dobrée

Au 19e, Thomas Dobrée (1781-1828) pratique le Grand Commerce, développe la pêche à la baleine et relève les Forges de Basse-Indre.

Son fils Thomas II (1810-1895) hérite d’une fortune colossale, qu’il consacre à acheter des œuvres d’art (peintures, dessins, sculptures, émaux, estampes,manuscrits, livres rares).

Pour loger ses collections, il achète le manoir de la Touche où mourut le Duc de Bretagne Jean V. Il fait construire un manoir de style néo-roman. À sa mort, il lègue le tout au département de la Loire Inférieure ainsi que 100 000 francs. Il désigne Hippolyte Durand-Gasselin, l’architecte protestant du passage Pommeraye, comme légataire universel.

 

Avancement dans le parcours

Parcours associés

Au hasard des notices