Le dialogue œcuménique

À partir du début du XXe siècle, de multiples relations œcuméniques, bilatérales et multilatérales, s’instaurent entre les Églises chrétiennes.

Des divisions au dialogue œcuménique

  • Logo du Conseil Œcuménique des Églises
    Logo du Conseil Œcuménique des Églises © La Voix Protestante

Au cours des siècles, les chrétiens se sont divisés sur des questions théologiques, souvent exploitées de l’extérieur à des fins politiques. Par ailleurs les tragédies de l’histoire ont provoqué des migrations qui se sont traduites par l’implantation de diasporas, dont certaines ont rompu avec leur Église d’origine. Il en résulte un éclatement de la chrétienté en un grand nombre d’Églises.

Si la diversité est une richesse, les divisions entre chrétiens peuvent également apparaître, au point de vue spirituel, comme un contre-témoignage, voire un scandale ou un péché.

L’œcuménisme

L’œcuménisme est une réponse à ce défi : on désigne par ce terme l’ensemble des efforts et des manifestations visant à promouvoir le dialogue et le rapprochement entre les différentes traditions chrétiennes.

L’œcuménisme commence en 1910 à la Conférence des sociétés de mission protestantes à Édimbourg, prélude à la création du Conseil œcuménique des Églises à Amsterdam en 1948. Des relations œcuméniques, bilatérales et multilatérales s’instaurent.

Le concile Vatican II (1962-1965) marque une ouverture de la part de l’Église catholique, qui aboutit à la levée d’anathèmes, à des déclarations communes avec les autres Églises chrétiennes, à des actions communes et à des engagements à poursuivre le dialogue.

Les grandes dates de l’œcuménisme

  • Conférence d'Edimbourg 1910
    Conférence d'Edimbourg 1910 © COE

La liste ci-dessous donne une idée de la diversité des démarches œcuméniques entreprises à partir du début du XXe siècle.

1910 : Conférence des sociétés de mission protestantes à Edimbourg.

1921 : Début des « Conversations de Malines », fruit d’une initiative commune du cardinal Désiré Mercier, archevêque catholique de Malines-Bruxelles, de Lord Halifax (anglican) et du Père Fernand Portal (catholique).

1927 : Première conférence de « Foi et Constitution » à Lausanne (Suisse).

1935 : À l’initiative du Père Couturier, début à Lyon de la Semaine de prière pour l’unité.

1937 : Première rencontre du Groupe des Dombes, entre théologiens catholiques et protestants francophones.

1948 : Première assemblée générale du Conseil œcuménique des Eglises à Amsterdam.

1960 : Création par Jean XIII du Secrétariat pour l’Unité des chrétiens.

1964 : Rencontre à Jérusalem entre Paul VI et le patriarche œcuménique orthodoxe Athénagoras de Constantinople.

1971 : Premiers accords anglicans-catholiques sur l’Eucharistie.

1975 : Traduction œcuménique de la Bible en français.

1983 : Document « Baptême, Eucharistie, Ministère » (dit de Lima).

1989 : Premier rassemblement œcuménique européen à Bâle (Suisse).

1995 : Encyclique de Jean-Paul II « Ut unum sint ».

1997 : Deuxième rassemblement œcuménique européen à Graz (Autriche).

1999 : Signature à Augsbourg (Allemagne) de la déclaration commune luthériens-catholiques sur la « Doctrine de la justification ».

2001 : Signature de la charte œcuménique européenne

2013 : Rapport de la commission luthéro-catholique sur l’unité « Du conflit à la communion »

2016 : 31 octobre, à la cathédrale de Lund (Suède), commémoration commune catholique-luthérienne de la Réforme ; signature d’une déclaration conjointe par le pape François et le président de la Fédération luthérienne mondiale, l’évêque palestinien Mounib Younan.

Avancement dans le parcours

Bibliographie

  • Livres
    • ARMOGATHE Jean-Robert, Histoire générale du christianisme, PUF, 2010
    • LAPORTE Jean, L’œcuménisme et les traditions des Églises, Cerf, 2002

Notices associées

Parcours associés

Au hasard des notices