La Renaissance

Un esprit nouveau, une forme nouvelle, un regard neuf, de nouveaux horizons : ceux de la grandeur et du bonheur de l’homme.

Un tournant dans l'histoire de la pensée

  • Érasme (1469-1536)
    Érasme (1469-1536) © S.H.P.F.
  • Traduction du Nouveau Testament par Erasme
    Traduction du Nouveau Testament par Erasme © Bibliothèque universitaire de Montréal

Ce vaste phénomène culturel marque un tournant dans l’histoire de la pensée et des mentalités. Né en Italie dès le XIVe siècle, il s’épanouit au XVe et se répand dans toute l’Europe dès le XVIe siècle. La Renaissance se caractérise par :

  • l’humanisme qui prône le retour aux sources de l’Antiquité gréco-latine et l’étude des textes anciens ;
  • l’abandon de la pensée médiévale : la disparition d’une certaine image figée d’un monde défini, étranger à l’action du temps ;

la mise en valeur de l’homme, placé au centre de l’univers.

Une soif de découvrir et de connaître

  • Atelier d'imprimerie au XVIe siècle
    Atelier d'imprimerie au XVIe siècle
  • Explosion de l'imprimerie (1440-1540)
    Explosion de l’imprimerie (1440-1540)

La Renaissance a pour effet de stimuler :

  • l’essor financier, commercial et économique lié aux grandes Découvertes (l’Amérique en 1492, le cap de Bonne Espérance en 1488 et l’Inde atteinte par Vasco de Gama en 1498) ;
  • la révolution scientifique, notamment dans le domaine de l’astronomie avec Copernic ;
  • l’évolution des arts plastiques déterminée par un retour à la nature et à l’observation exacte ;
  • l’ouverture dans le domaine philosophique et littéraire ;
  • la découverte de l’imprimerie.

De la Renaissance est né l’État moderne.

Parcours associés

Au hasard des notices