La Mission évangélique tzigane de France

La Mission est une union d’Églises, membre de la Fédération protestante de France.

Le protestantisme évangélique tzigane fait partie des mouvements de Réveil qui ont dynamisé les mouvements d’évangélisation. Considérant seule recevable la pratique du baptême par immersion des personnes adultes, le protestantisme tzigane reste profondément enraciné dans la Bible.

La vocation

  • Baptême évangélique tzigane par immersion © Site officiel du pasteur Clément Le Cossec

Clément Le Cossec, pasteur des Assemblées de Dieu à Lille, rencontre pour la première fois la communauté tzigane en 1950. A Brest où il coordonne un groupe local pentecôtiste, c’est une communauté tzigane désorientée qu’il rencontre à nouveau : aucun pasteur ne veut les accepter dans leur Église car tous (lui compris) leur refusent le baptême ; sans aucune formation théologique, des pasteurs se lèvent parmi la communauté et baptisent au nom du Saint-Esprit.

Le pasteur Clément Le Cossec va alors choisir de s’y attacher.

Alors qu’il exerce toujours pour son Église des Assemblées de Dieu un ministère missionnaire, trois mille gitans sont ainsi convertis qu’il choisira d’accompagner :

« Le Cossec a découvert les Tsiganes de France comme sa terre de mission ». Il forme alors des prédicateurs et des pasteurs parmi les hommes de la communauté qui deviennent rapidement des leaders à la tête des groupes familiaux et des missions : il s’agit de fonder des « églises roulantes » et de trouver des interlocuteurs aux pouvoirs publics.

Le Réveil des Tsiganes par l'Apôtre des Tsiganes Clément Le Cossec

La naissance de la Mission tzigane

C’est en France dans les années 1950 que les Tziganes (dits plus tard gens du voyage par l’administration) découvrent pour la première fois le protestantisme. Une première association cultuelle dite « La Délivrance, mission évangélique des tziganes de France » est fondée le 28 décembre 1957.

Elle prend ensuite le titre de « Mission évangélique des tziganes de France, Vie & Lumière » par délibération de son assemblée générale le 26 février 1961. Son objet, qui inclut l’annonce de l’Évangile sur le territoire national et dans tous les pays étrangers, s’exerce prioritairement parmi les tziganes de tous les groupes existants : Manouches, Sintis, Gitans, Yéniches et Roms. En 1975, la Mission devient officiellement membre de la Fédération protestante de France (F.P.F) au titre des Unions d’Églises. Des pasteurs tziganes siègent au Conseil de la Fédération depuis cette date.

Le pasteur Wasso Ferret, dit Balo, est le premier secrétaire général de la Mission tzigane Vie et Lumière de 1985-2005. Il participe à plusieurs négociations avec les ministres de l’Intérieur successifs. En 1997, il organise la première rencontre de préparation des grands passages en invitant des représentants des collectivités à rencontrer les responsables de groupes lors du rassemblement de Nevoy (Loiret).

Vécue comme une reconnaissance publique de la mission d’accompagnement de la METF Vie & Lumière, son président le pasteur Georges Meyer, dit Jimmy, reçoit la Légion  d’honneur des mains du ministre de l’Intérieur et des cultes, Bernard Cazeneuve, le 14 janvier 2015.

On compte en 2018 en France plus de 120 000 Tziganes évangéliques soit 40% de la population des Gens du voyage, encadrés par 2 351 prédicateurs et pasteurs. En France, la Mission regroupe 320 Églises qui accompagnent le mouvement de sédentarisation de très nombreuses familles pendant la période hivernale. Ces assemblées peuvent atteindre plus de 500 membres qui restent ainsi en lien.

Emission dédiée au réveil de la mission tzigane, interview de Wasso Ferret (dit Balo) par Esaïe Helfrid

La tradition des grands passages

  • Dernier grand rassemblement de l’été © Site officiel du pasteur Clément La Cossec

Chaque année un premier rassemblement traditionnel de printemps où sont réunies plus de 5 000 caravanes (30 000 à 35 000 personnes) a lieu à Nevoy. C’est l’occasion pour les familles de se préparer à la dispersion de l’été : les groupes tziganes itinérants s’organisent alors en « missions » ou « conventions » qui sont tout à la fois des retrouvailles  familiales et des temps forts d’évangélisation : plus de 1 000 villes sont visitées pendant plusieurs mois depuis le début du mois de mai jusqu’à la fin du mois d’août par près de 200 groupes de plus de 150 caravanes chacun qui planteront leur chapiteaux successivement pour une quinzaine de jours sur des aires dédiées.

Cette mobilité géographique a pris le nom de grands passages, des pérégrinations organisées en collaboration avec le Ministère de l’Intérieur. Traditionnellement à la fin de l’été, la communauté se retrouve encore pour un dernier grand rassemblement qui clôt la période estivale.

La formation des pasteurs

  • Culte Vie et Lumière © Albert Huber

La première école biblique de formation des pasteurs est créée en 1966 dans le Loiret. En 1978, le centre de formation des prédicateurs se déplace dans le Cher où il restera jusqu’en 1988. C’est à  cette période que le centre international de formation biblique Vie et Lumière (CIFB) fait son retour dans le Loiret, sur le terrain de 128 hectares acquis par l’association qui sert aux grands rassemblements annuels de printemps

 

Les actions sociales et éducatives

Dès les années 1960, l’Action sociale nationale Internationale tzigane (ASNIT) est organisée : elle « s’adresse à toutes ethnies, de toutes obédiences religieuses, composant la communauté tzigane (Manouches, Sintis, Gitans, Yéniches et Roms) et aux voyageurs qui en ont le mode de vie. Son objectif [est de] garantir un projet global de prévention de l’exclusion et de promotion sociale des familles. Sa finalité : favoriser l’épanouissement des gens du voyage, en préservant l’identité culturelle tzigane, son mode de vie et son histoire »  Des antennes sociales sont développées.

Chargée d’un travail de médiation et de soutien auprès des Gens du voyage, l’ASNIT est membre de la Commission nationale consultative des Gens du voyage. Elle emploie des salariés et des médiateurs tziganes départementaux bénévoles. Elle participe activement aux réunions préfectorales pour l’élaboration des schémas départementaux d’accueil et la création des terrains de stationnement. En relation avec l’Éducation nationale, des projets de caravanes écoles ont vu le jour dans plusieurs départements ainsi que la création de 9 postes de médiatrices scolaires.

Depuis 1983, la Mission évangélique des Tziganes de France (METF-Vie et Lumière) crée une aumônerie des tziganes au sein de l’aumônerie des prisons de la Fédération protestante. Une cinquantaine de pasteurs tziganes et voyageurs, sous la responsabilité d’un aumônier général, sont agréés par le ministère de la Justice pour exercer leur ministère dans les prisons. Un service de correspondance et de réinsertion fonctionne auprès des détenus.

En 2015, un petit groupe de protestants, tziganes et non-tziganes, se réunit pour créer l’Association protestante des Amis des Tziganes (APATZI) avec pour objectif de défendre le droit des Tziganes à conserver leur mode de vie et pour encourager les liens fraternels entre les communautés protestantes. L’association  devient membre de la Fédération protestante de France en 2018, au titre des communautés, œuvres et mouvements.

La structure internationale

Très rapidement  mouvement d’évangélisation mis en place par le pasteur Le Cossec dépasse les frontières et touche tous les pays d’Europe occidentale. Des liens solides unissent ces pays et des actions communes sont menées dans de nombreuses nations : Inde, pays de l’Est, Balkans

En 2017, on pouvait estimer à plus d’un million et demi le nombre des Tziganes et gens du voyage protestants évangéliques et leur implantation dans plus de 44 pays à travers le monde. Le protestantisme évangélique est présent dans tous les groupes de voyageurs, qu’ils pratiquent le mode de vie mobile ou qu’ils soient sédentarisés.

Le Gypsies and Travellers International Evangelical Fellowship (GATIEF) agit dans les domaines social, éducatif, justice, humanitaire et médical.

Tziganes et chrétiens Pasteur René ZANELLATO
Auteur : APATZI (Association Protestante des Amis des Tziganes)

Bibliographie

  • Sites
    • Site officiel du pasteur Clément Le Cossec | Lien
    • Association Protestante des Amis des Tziganes | Lien
  • Documents
    • Dépêches Tziganes | Lien
  • Livres
    • Revue Vie & Lumière n°115, 1987, 2ème trimestre
  • Articles
    • Marie Lefebvre-Billiez, « La formation des pasteurs tziganes à l’école biblique de Vie et Lumière », Réforme, Paris, 2017, Numéro Juin | Lien

Notices associées

Au hasard des notices

p
u
b
l
i
c
i
t
e