Hôtel Carnavalet

Son nom résulte d’une déformation de celui du gentilhomme breton (Kernevenoy) qui l’a fait construire en 1544 et qui s’est converti au protestantisme.

  • Hôtel Carnavalet © Thibault Godin

 

Le sculpteur protestant Jean Goujon a garni les fenêtres de hauts reliefs représentant les quatre saisons. Au XIXe siècle, l’hôtel a été considérablement agrandi.

Le musée Carnavalet, abrité dans l’hôtel, comporte des objets et documents relatifs à l’histoire de Paris depuis le XVIe siècle jusqu’à la belle époque.

Place des Vosges

C’est le roi Henri IV qui a décidé de la construction de la Place des Vosges, appelée alors Place Royale. Les architectes Androuet du Cerceau et Salomon de Brosse ont participé à sa réalisation.

Plusieurs protestants y ont habité, notamment Barthélemy de Laffemas, contrôleur du Commerce sous Henri IV.

Salomon de Brosse

Né en 1565 et mort en 1626, il est aussi l’architecte du Palais du Luxembourg, l’actuel Palais du Sénat, qui lui est commandé par Marie de Médicis ; il construit la façade de l’Eglise Saint-Gervais-Saint-Protais, et en 1623 il est l’architecte du deuxième temple de Charenton. Le premier, datant de 1607, ayant été détruit par un incendie. Le deuxième temple est rasé en 1685 après la Révocation de l’Edit de Nantes.

 

En savoir plus

Jean Goujon

Né en 1510 et mort en 1567, est le plus grand sculpteur de la Renaissance française : il a conçu les figures allégoriques de l’aile Henri II dans la cour carrée du Louvre. De 1552 à 1555, il sculpte les très belles figures de la cour de l’hôtel Carnavalet et celles de la façade de la Fontaine des Innocents.

 

En savoir plus

Hôtel Carnavalet

23 Rue de Sévigné, 75003 Paris, France

Itinéraire vers ce lieu

Avancement dans le parcours

Parcours associés

Au hasard des notices