Église Saint-Sauveur (rue Saint-Sauveur)

  • Église St-Sauveur, clocher (17)
    Église St-Sauveur, clocher (17) © Musée Rochelais d'Histoire Protestante

Devenus trop nombreux pour se réunir dans des maisons particulières, les protestants rochelais obtiennent en 1561 l’autorisation d’utiliser les églises Saint-Sauveur et Saint-Barthélemy comme lieux de culte. Par un accord avec les catholiques, « lorsque les uns sortaient, les autres y entraient » et les choses se passaient « en grande paix ».

Cette situation dure peu de temps : quelques semaines seulement en 1561 et en 1562. Il faut attendre l’édit d’Amboise (19 mai 1563) pour qu’un édit du roi autorise les protestants à s’assembler ouvertement dans les salles Saint-Michel et Gargoulleau.

En 1568, le maire François Pontard oblige les Rochelais à rallier le parti de Louis de Condé, la ville est mise en état de défense, les églises sont démolies et leurs pierres employées à renforcer les remparts. Seuls sont conservés les clochers qui présentent un intérêt stratégique et peuvent servir de tours de guet. Ces destructions expliquent l’aspect actuel de l’église Saint-Sauveur dont le clocher est le seul témoin du XVe siècle, le reste de l’édifice ayant été reconstruit au XVIIIe siècle, après un terrible incendie.

Avancement dans le parcours

Notices associées

Parcours associés

Au hasard des notices