Bourgogne

Autun (Saône-et-Loire) et le temple de la porte Saint-André

  • Temple de la porte Saint-André à Autun (71)
    Temple de la porte Saint-André à Autun (71) © R. Laurent

La ville fut fortifiée par les Romains au premier siècle de l’ère chrétienne, et entourée par des remparts comportant 62 tours et 4 portes monumentales. La porte Saint-André, d’époque romaine, a été transformée en église au Moyen-Age.

Dès 1541, Autun a ses martyrs protestants. Un premier temple est édifié en 1559. La ville est mise à sac par Coligny en 1570 mais le catholicisme renaît de 1588 à 1612. Les protestants sont chassés en 1683. Vendue en 1793 comme bien d’habitation, la porte Saint-André sert ensuite de local municipal de dépôts divers.

Jusqu’en 1905, il n’y a plus de lieu de culte protestant à Autun. Un local sordide et humide est alors mis à leur disposition. Les catholiques le dénomment « l’écurie des protestants ». Les propriétaires de locaux refusent de vendre leurs biens lorsqu’ils en apprennent la future destination de temple protestant.

Ce n’est qu’en 1921, que la directrice de l’école d’Autun acquiert l’ensemble de la porte Saint-André et le rétrocède à l’église réformée en 1945 pour en faire le Temple actuel.

Bourgogne

Porte Saint-André, autun

Itinéraire vers ce lieu

Bibliographie

  • Livres
    • LAURENT René, Promenade à travers les temples de France, Les Presses du Languedoc, Millau, 1996, p. 520

Notices associées

Au hasard des notices

p
u
b
l
i
c
i
t
e