Anduze (Gard)

Dès 1560, la Réforme a droit de cité à Anduze, surnommée la Petite Genève.

Premiers cultes (1560-1598)

  • Plan du temple d'Anduze (Gard)
    Plan du temple d'Anduze (Gard) © Dubief et Poujol

Les premiers cultes ont lieu dans l’église paroissiale Saint-Étienne qui devient le temple. En 1562, les habitants optent pour le parti protestant du Prince de Condé contre le comte de Villars qui monte de Montpellier pour pacifier les Cévennes. En 1567, pour mieux assurer leur défense, les habitants détruisent les édifices religieux dont le temple Saint-Étienne pour construire des fortifications.

L’accalmie est de courte durée et les guerres de religion reprennent.

Dès la signature de l’Édit de Nantes (1598), les réformés décident de construire leur temple.

Premier temple (1600-1686)

En 1600, le premier vrai temple est construit sur l’emplacement de l’ancienne église catholique. Son architecture est simple : un carré de 22,80 m, flanqué d’un clocher, à l’intérieur un arc unique en plein cintre, comme à Collet-de-Dèze (Lozère). Il peut contenir plus de 2 000 fidèles. La chaire est au fond du temple, encadrée par les bancs des capitaines et des conseils. À l’intérieur, deux travées, à gauche les hommes, à droite les femmes.

En 1686, le temple est rasé. Sur l’emplacement, les catholiques construisent leur église. Une inscription indique que le sanctuaire « ruiné jusqu’à ses fondements par l’hérésie de Calvin fut reconstruit grâce à la munificence de Louis XIV et consacré à Dieu en 1688. »

Après la Révolution

À la Révolution, l’église catholique devient temple décadaire. Les cultes protestants y reprennent en 1796.

Un nouveau temple sera construit en 1811.

Anduze (Gard)

Notices associées

Au hasard des notices