Caricatures

Ces caricatures illustrent des luttes religieuses et ridiculisent la faction adverse.

Le Chandelier, feuille volante néerlandaise du XVIIe siècle

  • The Chandelier, a Dutch single sheet of the 17th century © S.H.P.F.

Il symbolise la lumière de l’Écriture que l’on ne peut mettre sous le boisseau. Attablés autour d’une chandelle, les Réformateurs discutent la citation de Matthieu 5,15 : « On met la lampe sur un support, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison ». Les dignitaires catholiques avec l’aide d’un démon, tentent par-dessous la table de souffler la bougie.

« La dispute spirituelle »

  • "Spiritual quarrel" (Calvin, Luther, the Pope) © S.H.P.F.

Elle met en scène de façon grotesque Calvin, le Pape et Luther.

Calvin : caricature en porc, sous le siège d'un chanoine

  • Calvin: caricature on pigskin © S.H.P.F.

Cette caricature se trouve dans la Cathédrale de Saint-Sernin à Toulouse.

Caricature du Pape

  • Caricature of the Pope © S.H.P.F.

Caricature du Pape représenté comme un cannibale. Il est riche grâce aux messes payées par des fidèles pour le salut des âmes de leurs défunts.

« Les coups de rabot », caricature de Rabaut Saint-Étienne

  • Planing away", caricature of Rabaud Saint Etienne © S.H.P.F.

Rabaut Saint-Étienne, doté d’une queue de serpent, rabote la Constitution ; chacun des copeaux rappelle un des forfaits qui lui est attribué : massacre de Nîmes, massacre de Montauban, destruction des prêtres…

Les nouveaux missionnaires

  • The new missionaries, engraving by Engelmann © S.H.P.F.

Gravure d’Engelmann de 1686. Les dragons du Roi sont envoyés en France pour amener les hérétiques à la foi catholique. Le fusil paraît une raison invincible et l’hérétique signe sa conversion.

L'Affaire Dreyfus par Caran d'Ache

  • The Affaire Dreyfus (Dreyfus case) by Caran d'Ache © Collection privée

Lors des dîners en ville, à l’époque de l’Affaire Dreyfus : « Surtout ne parlons pas de l’Affaire dreyfus. » Ils en ont parlé.

Associated notes

Random notes