Gravures au XVIIe siècle

Les gravures d’Abraham Bosse (1604-1676), peintre et graveur très prolifique, donnent une image vivante et instructive de la société de son temps.

Les gravures de la vie quotidienne

  • Abraham Bosse, Die Kindheit © Musée des Beaux Arts de Tours
  • Abraham Bosse, Die Lehrerin © Musée des Beaux Arts de Tours
  • Abraham Bosse, Frau beim Schlagen ihres Ehemanns © Musée des Beaux Arts de Tours
  • Abraham Bosse, Das Atelier des Malers © Musée des Beaux Arts de Tours
  • braham Bosse, Die Kanzlei des Staatsanwalts © Musée des Beaux Arts de Tours

Elles sont pour la plupart conservées au Musée des Beaux-Arts de Tours.

Les gravures religieuses

  • Gravur von Abraham Bosse, Der verlorene Sohn © Musée Jeanne d'Albret
  • Gravur von Abraham Bosse, Der böse Reiche © Musée Jeanne d'Albret
  • Abraham Bosse, Die törichten Jungfrauen schlummern in Erwartung des Erwählten © Musée des Beaux Arts de Tours

Bosse a également gravé maints épisodes du Nouveau Testament ; une de ses séries est intitulée Les Paraboles, et la gravure intitulée La Bénédiction à table, où le père de famille est en quelque sorte l’interprète de la loi divine, est une représentation emblématique du protestantisme à cette époque-là.

Peintures d'après les gravures de Bosse

  • Das Sehen, nach einem Stich von Abraham Bosse, Anonym, 17. Jhdt. © Musée des Beaux Arts de Tours
  • Der Geschmackssinn, nach einem Stich von Abraham Bosse, Anonym, 17. Jhdt. © Musée des Beaux Arts de Tours
  • Der Geruchssinn, nach einem Stich von Abraham Bosse, Anonym, 17. Jhdt. © Musée des Beaux Arts de Tours

Des peintures anonymes du XVIIe siècle ont été inspirées à leur auteur par des gravures d’Abraham Bosse. Ce sont en particulier la série des Cinq Sens (Musée des Beaux-Arts de Tours) dans lesquelles on retrouve des personnages et des motifs empruntés à Bosse.

Dazugehörige Vermerke

Zufällige Vermerke