Salomon de Brosse (1571-1626)

Architecte

Né dans une des plus fameuses familles d’architectes du XVIe siècle, Salomon de Brosse fut le prestigieux architecte du Palais du Luxembourg (actuel Sénat) pour Marie de Médicis. Parmi ses nombreuses réalisations, il convient de noter la reconstruction du plus célèbre des temples protestants d’avant la Révocation : le temple de Charenton.

Une famille protestante d'architectes

  • Château de Verneuil
    Château de Verneuil © S.H.P.F.

Fils de l’architecte Jean de Brosse, petit-fils de Jacques I Androuet du Cerceau par sa mère, et par conséquent neveu de Jacques II Androuet du Cerceau, Salomon de Brosse naît à Verneuil-en-Halatte en 1571, dans un milieu huguenot d’architectes. Il est probable qu’il reçoit sa première formation dans son milieu familial propice et prestigieux. Il participe d’ailleurs à l’extrême fin du XVIe siècle à la dernière campagne de travaux du château de Verneuil (détruit), pour lequel travailla son grand-père du Cerceau. Il apparaît sur le chantier du château de Montceaux en 1597, où il travaille avec son oncle Jacques II Androuet du Cerceau. Sa famille s’installe à Paris après l’Édit de Nantes. À sa mort, en décembre 1626, il est enterré au cimetière protestant de Saint-Germain.

Les œuvres connues, tardives et remarquables

  • Château de Blérancourt, construit par Salomon de Brosse (02)
    Château de Blérancourt, construit par Salomon de Brosse (02) © Collection privée

Ce n’est qu’à partir des années 1610 que son œuvre nous est vraiment connue. Il est alors très sollicité :

  • Architecture civile. À ce moment-là il reçoit plusieurs commandes : en 1612, le château de Blérancourt (Oise) qui sera achevé avant 1619 et dont subsistent les pavillons de l’aile d’entrée ; en 1613, le château de Coulommiers (Seine-et-Marne) pour Catherine de Gonzague, duchesse de Longueville, aujourd’hui détruit ; en 1615, à Paris, le palais du Luxembourg pour Marie de Médicis, qui subsiste, quelque peu modifié, et abrite le Sénat. Son jeu plastique sur les volumes et son goût pour les bossages est bien visible dans les exemples du Luxembourg et de Blérancourt qui dénotent également une bonne connaissance de l’architecture italienne de la Renaissance. Malgré les altérations subies au XVIIIe siècle, la façade du Parlement de Bretagne à Rennes (qui abrite aujourd’hui le palais de Justice) commencé en 1618, révèle les mêmes aspirations. Enfin, Blérancourt, tout particulièrement, ouvre la voie à la conception classique du château que développera François Mansard.
  • Architecture religieuse. De la même époque (1616), date la façade de l’église Saint-Gervais (Paris) qui adopte, pour la première fois en France en architecture religieuse, la superposition des ordres d’architecture. Enfin, il convient de mettre à l’actif de l’architecte, l’élévation du temple de Charenton, reconstruit à partir de 1623, à partir de données de Jacques II Androuet du Cerceau, oncle de Salomon de Brosse.

Bibliographie

  • Livres
    • BLUNT Anthony, Art et architecture en France, 1500-1700, Macula, Paris, 1983
    • COOPE Rosalys, Salomon de Brosse and the Development of the Classical Style in French Architecture, A. Zwemmer, London, 1972
    • DUBIEF Henri et POUJOL Jacques, La France protestante, Histoire et Lieux de mémoire, Max Chaleil éditeur, Montpellier, 1992, rééd. 2006, p. 450
    • LAURENT René, Promenade à travers les temples de France, Les Presses du Languedoc, Millau, 1996, p. 520
    • PANNIER Jacques, Un architecte français au commencement du XVIIe siècle : Salomon de Brosse, C. Eggimann, Paris, 1911
    • REYMOND Bernard, L’architecture religieuse des protestants, Labor et Fides, Genève, 1996
  • Articles
    • COOPE Rosalys, « History and Architecture of the Château of Verneuil-sur-Oise », Gazette des Beaux-Arts, 22767
    • GUICHARNAUD Hélène, « Approche de l’architecture des Temples protestants construits en France avant la Révocation », Études théologiques et Religieuses, Institut Protestant de Théologie, Montpellier, 2000, Tome 75

Notices associées

Au hasard des notices

p
u
b
l
i
c
i
t
e