Mathieu Lespagnandelle (1616-1689)

Les hésitations religieuses de ce sculpteur d’origine protestante, qui travaille sur les chantiers royaux, reflètent les inquiétudes d’une époque tourmentée.

De conversion en conversion

  • Lespagnandelle, le Flegmatique, parc du château de Versailles
    Lespagnandelle, le Flegmatique, parc du château de Versailles © O. d'Haussonville

Mathieu Lespagnandelle naît à Paris en 1616 dans une famille protestante.

En 1641, il travaille à Richelieu où le 2 décembre, il abjure pour épouser Perrine Prou dans la religion catholique. L’aîné de ses enfants est baptisé dans cette religion.

En 1648, il est à Paris où son fils Mathieu est baptisé protestant comme les trois autres enfants qui vont suivre. Mathieu Lespagnandelle est alors revenu à sa religion d’origine, la religion réformée. Il est d’ailleurs lié à la famille Marot, en particulier avec Jean, dont la dernière des filles de Mathieu Lespagnandelle épousera un fils. Toutefois sa fille Judith se mariera dans la religion catholique.

Sa carrière se poursuit. Il travaille à Vaux-le-Vicomte, au Louvre, à Versailles. Plusieurs de ses œuvres sont encore en place, en particulier, à la grotte de Vaux et dans le parc de Versailles. En 1651 il est reçu à l’Académie de Saint-Luc et en 1665, à l’Académie royale de Peinture et de Sculpture.

Le 10 octobre 1681, à la requête de l’ordre royal destituant les protestants des charges qu’ils ont dans l’Académie, Samuel Bernard démissionne avec Henri Testelin, Louis Ferdinand le père et Jean Michelin. Mathieu Lespagnandelle absent ce jour-là comme Louis Ferdinand le fils et Jacques Rousseau, est tenu de démissionner sur ordre royal. Après sa seconde abjuration qui a lieu le 19 octobre 1685, il est réintégré le 1er décembre 1685.

Il meurt le 28 avril 1689 et il est enterré à Saint-Étienne-du-Mont.

Bibliographie

  • Livres
    • MONTAIGLON Anatole de, PV de l’Académie royale de peinture et de sculpture
    • SOUCHAL François, French Sculptors of the 17th and 18th centuries. The reign of Louis XIV. Illustrated catalogue, Cassirer, London, 1977-1987, Volume 3

Notices associées

Au hasard des notices

p
u
b
l
i
c
i
t
e