Les Protestants et la conquête du Nouveau Monde

Rêve d'une France « antarctique »

  • Colonne érigée près de Jacksonville (Floride)
    Colonne érigée près de Jacksonville (Floride) © SHPF

Dans la toute première phase de la découverte du Nouveau Monde, les protestants sont étonnamment présents : au XVIe siècle, ils sont au Brésil, en Floride et en Caroline de Sud. Mais, l’asile est toujours précaire et le rêve sera de courte durée.

C’est à un gentilhomme réformé, Jean-François de La Rocque, seigneur de Roberval, que le roi François Ier confie un vaste projet de colonisation. Celui-ci se rend au Canada en 1541. Mais l’expédition échoue à cause des multiples difficultés rencontrées, dont les plus éprouvantes ont été l’accueil hostile des habitants et le scorbut.

Un projet à destination de l’Amérique latine voit le jour en juillet 1555. Sous la direction de Nicolas Durand de Villegagnon, vice-amiral de Bretagne, deux vaisseaux, armés aux frais du roi, se dirigent vers le Brésil. Les quelques centaines d’hommes de la nouvelle colonie françaises s’établissent dans la baie de Rio (Fort Coligny). Ils sont rejoints en 1557 par quatorze calvinistes – dont deux pasteurs, Pierre Richer et Guillaume Chartier – qui se sont embarqués à Honfleur à destination du Brésil, où les avait appelés Villegagnon. A la suite d’un différend théologique à propos de la cène, Villegagnon expulse les protestants de l’île Coligny, et en 1558, ceux-ci se rembarquent pour la France. Parmi eux se trouve Jean de Léry (1534-1613) qui deviendra pasteur et laissera un extraordinaire document, où il relate ce voyage : Histoire d’un voyage fait en la terre du Brésil, autrement dite Amérique, publié à Genève en 1578.

Il n’y eut plus de tentative de coloniser l’Amérique du Sud. En 1560, la colonie est devenue portugaise.

La Floride huguenote (1562-1565)

  • Plaque commémorative en Floride
    Plaque commémorative en Floride © René Péron

À l’origine de la présence de protestants en Nouvelle France, il y a l’initiative de l’Amiral de Coligny d’établir un empire français en Amérique où les huguenots pourraient se fixer. En 1555, il obtient de Charles IX la permission de fonder une colonie en Floride.

En janvier 1562, le dieppois Jean de Ribault quitte Le Havre pour la Floride avec deux navires ayant à leur bord 150 huguenots. Il fonde Charlesfort, mais cet établissement sera de courte durée, car, avant deux ans, il sera détruit par les Espagnols.

En 1564, un protestant poitevin, René de Laudonnière se lance dans une nouvelle tentative : il part du Havre avec trois vaisseaux, pour l’actuelle Caroline du Sud et fonde Fort Caroline. Jean de Ribault le rejoint avec 600 hommes.

Mais, peu après l’arrivée de Ribault, les Espagnols, conduits par Pedro Menéndez de Avilés, donnent l’assaut à Fort Caroline. La garnison est massacrée (1565), Ribault est tué et Laudonnière parvient à s’enfuir et regagner la France.

Ces deux expéditions ont été des échecs sanglants, mais le commerce reste actif, grâce notamment aux pêcheurs rochelais.

Avec l’abjuration d’Henri IV (1593), la perspective d’un Refuge huguenot disparaît.

Notices associées

Parcours associés

Au hasard des notices

p
u
b
l
i
c
i
t
e