Jeanne d’Albret (1528-1572)

Elle se convertit au protestantisme et l’impose dans son royaume de Navarre.

La mère d'Henri IV

  • Jeanne d'Albret (1528-1572)
    Jeanne d'Albret (1528-1572) © S.H.P.F.

Jeanne est la fille d’Henri II d’Albret, roi de Navarre, et de Marguerite d’Angoulême, sœur de François Ier.

En 1541, celui-ci la marie au duc de Clèves. Ce mariage forcé est cassé en 1545 et elle épouse en 1548 Antoine de Bourbon. En 1553, Henri de Navarre, le futur Henri IV, naît de cette union.

Une calviniste convaincue

  • Château de Nérac (47)
    Château de Nérac (47) © S.H.P.F.

Devenue reine de Navarre, à la mort de son père en 1555, elle veille à maintenir l’indépendance de ses états par rapport à la France et l’Espagne. Elle se convertit au protestantisme en 1560, sous l’influence de Théodore de Bèze et impose à partir de ce moment-là sa religion à ses états. Elle promulgue des ordonnances ecclésiastiques sur le modèle genevois.

Venue à la cour de France en 1572 pour arranger le mariage de son fils avec Marguerite de Valois, sœur du roi Charles IX, elle y meurt juste avant ce mariage, ce qui recule au mois d’août 1572 la cérémonie initialement prévue en mai.

Bibliographie

  • Livres
    • CAZAUX Yves, Jeanne d’Albret, Albin Michel, Paris, 1973
    • ROELKER Nancy Lyman, Jeanne d’Albret, reine de Navarre, Imprimerie nationale, Paris, 1979
    • VRAY Nicole, Jeanne d’Albret et Henri IV, reine de Navarre et roi de France, Olivétan, 2013

Notices associées

Au hasard des notices

p
u
b
l
i
c
i
t
e