Baptiste Androuët du Cerceau (c. 1540/1550-1590)

Architecte des bâtiments royaux, Baptiste Androuët du Cerceau reste fermement attaché à la religion réformée.

Un architecte reconnu

  • B. Androuët du Cerceau : château de Fresne (vue générale d'après C. Chastillon)
    B. Androuët du Cerceau : château de Fresne (vue générale d’après C. Chastillon) © Collection privée

Né entre 1540 et 1550, vraisemblablement à Orléans, fils aîné de Jacques I Androuët du Cerceau, Baptiste se trouve présent sur de très nombreux chantiers. Dans sa jeunesse, il est probable qu’il travaille au Louvre sous la direction de Pierre Lescot.

En 1578, sa nomination comme Architecte de tous les bâtiments royaux témoigne de la reconnaissance de ses talents et de sa parfaite insertion dans le cursus du métier. La même année, il est chargé de construire le château de Fresne à Ecquevilly (Yvelines), présent d’Henri III à son favori, François marquis d’O.

On le trouve ensuite comme architecte de plusieurs salles du Louvre et, à partir de 1583, travaillant pour Catherine de Médicis à une maison sise à Chaillot. Il effectue à cette date des travaux à l’hôtel de Joyeuse, acheté par le roi pour son favori.

Un protestant attaché à sa religion

Henri III déplore l’attachement de son architecte à la religion réformée. Malgré réserves et regrets royaux, Baptiste demeure fermement protestant. Il meurt en 1590 et est remplacé par Pierre Biard comme architecte des bâtiments du roi.

Bibliographie

  • Livres
    • THOMSON David (présenté par), Les Plus Excellents Bastiments de France par J.A. Du Cerceau, Sand et Conti, Paris, 1988

Notices associées

Au hasard des notices

p
u
b
l
i
c
i
t
e