Musées et Partenaires

L’espace « Musées et Partenaires » du Musée virtuel de Protestantisme regroupe les informations mises à dispositions par les partenaires : musées, sociétés d’histoire protestantes et associations.

  • Maison de l’histoire
    du protestantisme charentais

    La Maison de l’histoire du protestantisme charentais, association créée en 1994, a pour mission la sauvegarde et la mémoire de l’histoire du protestantisme en Aunis et Saintonge.

  • Mémorial huguenot
    de l’île Sainte-Marguerite

    En souvenir du long martyre de ministres protestants

    Avec le château d’If, à Marseille, la Tour de Constance, à Aigues-Mortes, et le fort de Brescou, à Agde, le fort de l’île Sainte-Marguerite est une des quatre prisons royales des bords de la Méditerranée.

  • Musée Albert Schweitzer
    à Gunsbach

    En 1928, Albert Schweitzer construit sa maison à Gunsbach, où il vient se reposer lors de ses séjours en Europe. Elle est demeurée telle que le Docteur l’a quittée, en 1959, lors de son dernier séjour en Europe.

  • Musée de Châtillon-Coligny

    Installé dans l’ancien Hôtel-Dieu, le musée présente une exposition sur les Coligny et les réformés dans la France du XVIe siècle.

  • Musée de la France protestante de l’ouest

    À 12 km au sud-ouest de Pouzauges, sur la commune de Monsireigne, au lieu-dit « Le Bois-Tiffrais » (ou Tiffray), la Société d’histoire du protestantisme français a organisé un musée dans le logis. Presque toujours demeure de réformés depuis le XVIe siècle, il a été transformé totalement en « château à la française » à la fin du XIXe siècle.

  • Musée des vallées cévenoles

    Dans ce pays de tradition farouchement protestante, un environnement difficile a forgé l’âme d’un peuple de paysans dont la Bible est la référence permanente.

  • Musée du Désert

    Dans l’histoire du protestantisme français, le Désert est la période qui s’étend de la Révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV (1685) à l’Édit de Tolérance (1787), par lequel Louis XVI rendit aux non-catholiques leur état civil. Durant cette période, la résistance des protestants, armée un instant (la guerre des Camisards), plus longtemps pacifique, toujours périlleuse, fut déterminante pour le maintien en France de la religion réformée.

  • Musée du Poitou protestant

    Le Poitou, y compris au cœur de ces zones les plus rurales, a adhéré rapidement et massivement à la réforme dès le milieu du 16ème siècle. Dans une église romane devenue temple en 1802, le Musée du Poitou protestant explique l’histoire du protestantisme poitevin, du passage à Poitiers de Calvin en 1534 jusqu’au 18ème siècle. La visite inclut la découverte des marqueurs de paysage et un éclairage sur l’essor du mutualisme et la culture locale.

  • Musée du protestantisme dauphinois

    Le Poët-Laval est un village médiéval pittoresque, ancienne commanderie des chevaliers hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, passé à la Réforme au XVIe siècle. Le musée est installé dans une ancienne demeure du XVe siècle, devenue maison commune du village, puis temple au XVIIe siècle. Il est parmi les très rares temples qui n’ont pas été détruits lors de la Révocation de l’Édit de Nantes, en 1685, avec ceux du Collet-de-Dèze et de Vialas, dans les Cévennes.

  • Musée du protestantisme
    de Ferrières

    De la Réforme à la laïcité

    Fondé en 1968, installé en 2010 dans ses nouveaux murs, le Musée de Ferrières a une double ambition qui fait son originalité.

  • Musée du Vivarais protestant

    Au Bouschet de Pranles (itinéraire fléché dès le col du Moulin à Vent, entre Privas et Les Ollières-sur-Eyrieux) se trouve le Musée du Vivarais protestant, installé dans une maison forte du XVe siècle, du type ardéchois des Boutières, classé Monument historique.

  • Musée international
    de la Réforme (Genève)

    Le protestantisme au fil des siècles, du XVIe au XXIe siècle, une présentation interactive.

  • Musée Jean Calvin

    Noyon, à 100 km au nord de Paris, est une des grandes cités historiques du nord de la France : siège d’un évêché dès 531 (premier évêque : saint Médard), elle a été évangélisée par saint Éloi (de 641 à 660) dont les reliques sont conservées sous le maître-autel de la cathédrale, une des plus anciennes cathédrales gothiques de France (nombreuses parties du XIIe siècle).

  • Musée Jean-Frédéric Oberlin

    Le Musée Oberlin est consacré à Jean-Frédéric Oberlin (1740-1826), pasteur novateur en agriculture comme en pédagogie, et précurseur du christianisme social.

  • Musée Jeanne d’Albret, histoire du protestantisme béarnais

    Installé dans la maison de Jeanne d’Albret (XVIe siècle), le musée traite de l’histoire du protestantisme béarnais et dans les pays de l’Adour. L’exposition permanente couvre une large période allant de l’introduction de la Réforme en Béarn sous Jeanne d’Albret, au XVIe siècle, jusqu’au début du XXe siècle.

  • Musée Pierre Bayle

    Le Musée Pierre Bayle est aménagé dans la maison natale du philosophe, restaurée dans la tradition architecturale de l’époque, au cœur du village de caractère du Carla, face à chaîne des Pyrénées.

  • Musée protestant
    de la grange de Wassy

    Le dimanche 1er mars 1562, le Duc de Guise, après s’être rendu à la messe à Wassy, força la porte de la grange dans laquelle un millier de protestants non armés assistait au culte. Les troupes du Duc tuèrent et blessèrent une centaine d’hommes, de femmes et d’enfants.

  • Musée rochelais
    d’histoire protestante

    Fondé en 1931 par le pasteur Samuel Eynard, le musée a été entièrement rénové en 1995 et installé autour d’un jardin intérieur dans des salles annexes du temple. Il présente une riche collection de documents, gravures et objets divers qui évoquent l’histoire du protestantisme en Aunis et en Saintonge.

  • Patrimoine huguenot d’Ardèche

    Patrimoine huguenot d’Ardèche, société d’histoire du protestantisme vivarois, est une association loi 1901 qui, depuis 1995, découvre et fait connaître l’histoire du protestantisme en Ardèche.

  • Société d’études
    du méthodisme français

    Des millions de personnes de par le monde suivent encore les méthodes de John Wesley, qui est considéré par beaucoup comme un grand réformateur et qui a dit : « Ma paroisse, c’est le monde entier. »

  • Société de l’histoire
    du protestantisme français

    À quoi sert l’histoire du protestantisme ? Depuis cent-cinquante ans, la Société de l’histoire du protestantisme français (SHPF) n’élude pas la question, ni ne la résout, mais plutôt l’aiguise en la maintenant ouverte.

  • Société de l’histoire
    du protestantisme
    dans la vallée de la Dordogne

    La Société de l’histoire du protestantisme dans la vallée de la Dordogne (SHPVD), créée en 1994, est un centre d’archives, de renseignements et une bibliothèque. Elle est située à Pineuilh (Gironde).

  • Sur les pas des Huguenots

    Du Poët-Laval (Drôme) à Bad Karlshafen (Allemagne), en passant par Genève, un itinéraire culturel du Conseil de l’Europe marche sur les traces de l’exil des Huguenots dauphinois, au lendemain de la révocation de l’édit de Nantes.

p
u
b
l
i
c
i
t
e