Inscriptions
sur des murs de prison

Ces inscriptions sont les traces des prisonniers pour leur foi.

L'inscription dans la forge-prison de Brouage

  • L'inscription de Brouage
    The Brouage inscription © Collection Maison du Protestantsiem charentais

Brouage est une forteresse portuaire située sur un canal envasé par les protestants pendant les guerres de religion. Cette forteresse se trouve actuellement sur le territoire de la commune de Hiers-Brouage.

Voici ce qu’a écrit, sur le mur de la prison de Brouage, une prisonnière protestante :

  • Préambule absent de l’image :

« Qui que tu sois qui te donne la peine de lire
cette escriture je prie Dieu qu tu soy sa creature
par sa grâce comme tu les de natures. »

  • Profession de foi :

« M. Rivet prissonniere a cauze que je porte tesmougnanges au p(è)re
parole de Iesus Christ mon seul sauveur et redempteur et unique mediateur en toute sa verité
pour ne vouloir pas ni ne pouvoir
ni ne doive connaistre en leglize de
mon Seigneur IesusChrist dautre chef
que Luy ni d autre advocat ni dautre mediateur
ni dautre intresceusceur dedan le ciel
que mon bon Pasteur
le Fils unique de Dieu
qui me guide, qui me conduits et me sauve et me gardera a
jamais
si quelcun maime il mette …
(ga)ra ma parole. Mon Père
demourance SRSM P. »

Résister

  • « résister », inscription à la Tour de Constance
    "resisting", inscription at the Tour de Constance © O. d'Haussonville

A la tour de Constance (Aigues-Mortes), l’inscription “résister”, gravée sur la margelle du puits de la prison, est attribuée, sans vraie certitude, à Marie Durand.

Enfermée à 19 ans, en 1730, Marie Durand ne sera libérée qu’en 1768, après trente huit ans de captivité.

Author:

Associated notes

Notes to be discovered

a
d
v
e
r
t
i
s
i
n
g